L’épine du Lévézou

L’Épine du Lévézou (17°)

DSC03515 e1501145331770 200x300 - L'épine du Lévézou

A base de vin rouge et d’épine noire, ou buisson noir, (ou prunellier), cet apéritif rappelle la cerise en première bouche puis l’amande douce. Une légère amertume alliée à un sucrage léger donne un goût qui ravira les amateurs de vin cuits et anciennes recettes de grand-mère. C’est d’ailleurs l’une d’elle qui a transmis une recette à la Muse, qui l’a adaptée à son goût.

La récolte se fait dans les friches du plateau du Lévézou, proche de Millau. Peu de gens s’aventurent dans les taillis où cette plante règne en maître, mais quelques courageux arrivent à braver ses épines revêches pour nous faire apprécier la douceur qui se cache en leur cœur.

L’épine du Lévézou se consomme de préférence fraîche, idéalement sortant de la cave ou du réfrigérateur. Elle se conserve plusieurs mois après ouverture. Un stockage prolongé ne nuit pas au produit, son goût évoluera vers celui de l’amande, avec plus de rondeurs.

Bouteilles de 70 cl et 50 cl.

Idées dégustation

Dans un demi-melon, enlever les pépins et verser l’épine fraîche au centre.

Pour déglacer du magret ou foie de canard, mettre un trait d’épine dans la poële